L’affolement des biches

©Tourneboulé
Compagnie Tourneboulé
Lille

Théâtre
29.03.21 — 02.04.21

Partenaires

Scène Nationale d'Angoulême (16), Culture Commune- Scène Nationale du Bassin Minier (62), La Maison du Théâtre à Amiens (80), La Garance Scène Nationale de Cavaillon (84), Bain Public à Saint-Nazaire (44), en cours

Création

Janvier 2023

Site web

tourneboule.com

L’affolement des biches

Marie Levavasseur écrit depuis longtemps pour la jeunesse et n’hésite pas, dans ses créations, à aborder des sujets philosophiques pour les petits ou encore relater l’histoire terrible des enfants-soldats. Cette fois, elle se lance dans un cycle autour des Utopies.

Note d’intention :

L’affolement des biches sera le quatrième texte de Marie Levavasseur, l’occasion d’affirmer la singularité de son écriture mais aussi de se confronter à de nouveaux enjeux. Le point de départ de ce nouveau récit posera la question de notre relation aux morts : comment les morts nous aident-ils à vivre ? Comment nous ramènent-ils à notre besoin de croyance et de fiction ? Une manière pour elle de questionner notre connexion avec le monde visible, celui de la Terre et des hommes, des plantes et des animaux, mais aussi d’interroger nos liens avec le monde invisible, dont la science est encore loin d’avoir révélé et expliqué tous les mystères.

Il sera question de morts (au moins un) et de vivants (plusieurs), d’un enterrement à organiser, d’une famille qui se réunit, de paroles que l’on écoute ou pas. Pour cela, elle imagine une histoire autour du décès un peu inattendu de la mère, une femme d’une soixantaine d’année, vieille pour certains, encore jeune pour d’autres. Toute sa famille se retrouve auprès d’elle avec la responsabilité d’organiser ses funérailles. Elle n’a volontairement exprimé aucune volonté, ce choix pour elle revenant aux vivants…

(lire+)