[Bain Commun] A perte de ciel (Yvon Le Men)

Evénement passé
Vendredi 26.11.21 à 18h30
Entrée libre
Durée : 1h30
A partir de 12 ans

[Bain Commun] A perte de ciel (Yvon Le Men)

Invité par la Médiathèque E. Caux, le poète breton, Prix Goncourt de poésie 2019, sera accompagné du multi-instrumentiste Nicolas Repac, pour une lecture musicale  d’extraits de La baie Vitrée, A perte de ciel et Les Epiphaniques. Nous profiterons de l’occasion pour explorer avec lui une thématique qui lui est chère, la question de la transmission.

LIEN RESERVATION MEDIATHEQUE

A perte de ciel, à travers la vitre de ma maison, d’abord, par où sont passés les poèmes de La baie vitrée.  Ils se souviennent, à cause des enterrements bâclés du début de la pandémie, de celui  fraternel de mon père, autrefois. Ils espèrent que l’humanité reviendra à pleins poumons, et que l’on se traversera comme on traverse un pont entre des bras. A perte de ciel, en passant par le Mont-Saint-Michel et par tout ce qui monte : les fleurs, les arbres, les montagnes, les vagues, les enfants et le souvenir des maitres qui font grandir : Xavier Grall, Claude Vigée…et à qui, un jour,  j’ai demandé : est ce qu’on prie quand on écrit ?

A perte de ciel en regardant vivre les rêves des Épiphaniques, ceux qui laissent tomber derrière eux leurs rêves,  mais du ciel, comme des bannières :

je voulais être poète/et moi aussi j’étais pressé/de rencontrer d’autres poètes/de mon âge/comme toi/mais aussi plus âgés/beaucoup plus âgés/comme je le suis aujourd’hui/et si on se disait/ainsi que disent les enfants/c’est possible/pour toi/car ce le fut pour moi/il suffit de croire en ceux qui étaient sur la/route avant toi/et t’attendent

A perte de ciel derrière le pare-brise de notre voiture sans permis où, avec mon ami Alexis Gloaguen, nous avons traversé les paysages de Bretagne, avec une lenteur exemplaire. En les écoutant, comme un enfant écoute une histoire au pied des étoiles.

Yvon Le Men

(lire+)